Mai 68

 

En mai 1968, nombreux furent les étudiants à se révolter, à Berlin notamment, ensuite surtout à Paris. De nombreux ouvriers les rejoignirent. Le gouvernement français faillit tomber. Parmi les nombreuses critiques adressées aux gouvernements des divers pays européens et américains en place, il y avait celles-ci : on pense trop à l’argent (on est donc trop matérialiste) et pas assez à la créativité, il n’y a pas assez d’amour et de fraternité, ni assez de liberté pour l’individu. L’un des slogans le plus célèbre à apparaître sur les murs fut celui-ci :

« Il est interdit d’interdire ».

La plupart de vos parents ont fait Mai 68 en poussette. Pourtant c’est ce qui permet à certains rigolos de dire que c’est à cause de Mai 68 que vos parents n’ont pas assez d’autorité sur vous. N’importe quoi est bon pour tirer au flan, pour se débiner, pour ne pas prendre ses responsabilités, pour rejeter la faute sur les autres.

En mai 1968, on était aussi en pleine guerre du Vietnam. L’armée américaine employait des moyens cruels, tels le napalm ou les défoliants – des Vietnamiens en sont encore malades aujourd’hui. Cette guerre était très alors activement contestée – une raison de plus pour contester l’autorité en place. Mais pas forcément l’existence du principe d’une autorité.

 

Retour